Sita – Guerrier de Mithila critique de Livre: Pas Juste une Autre Œuvre de Fiction Mythologique

Il existe de nombreux livres qui tentent de raconter le Ramayana à travers la perspective de Sita, surtout en temps que rechercher de toute urgence inclusive, féministe points de vue. Populaire parmi ceux-ci ont été Samhita Arni du roman graphique de Sita Ramayana, Devdutt Patnaik de Sita, un Récit Illustré du Ramayana, et de la Volga, La Libération de Sita. Pourtant, tous essentiellement continuer de faire basculer le récit dans les limites de Sita en tant que victime. Sita comme privée. Sita, comme à l’arraché de l’autonomisation dans le cadre de fixe circonstances, elle se retrouve dans. Un ensemble de travaux cherchent Sita point de vue, mais sont pour l’essentiel une excuse justification de la perception de torts infligés à son.

Dans les Amish Tripathi de Sita, Guerrier de Mithila, pour la première fois, nous obtenons une Sita que nous méritons. Sita est le créateur et le destructeur. Elle est le shaper de destins, non seulement de son propre, mais de ceux qui l’entourent et de tribus, ici le Malayaputra, qui en dépendent et son culte, et de Lord Ram, Scion de Ishvaku de lui-même. Sans donner trop de l’intrigue, Amish de Sita est un bâton brandissant crâne-bashing, lancer de couteaux, fiery trempé stratège militaire peur de très peu et avec les compétences et la formation pour être compté parmi Inde, les meilleurs de l’homme d’état et des dirigeants. C’est seulement lorsque Amish efface le cadre existant au sein de laquelle nous savons Sita et redessine il ne nous nous rendons compte combien il y a de combler l’écart: Sa naissance, ses origines, sa relation avec ses parents adoptifs, ses amitiés, sa propre politique et sa société. Qui est Sita, où est-elle, du fait de son esprit de travail et de quelle forme? Qui a-t-elle été, en tant que jeune femme, avant qu’elle ne devienne conjoint? Et ce dans la fabrication de ses définit le type de partenaire qu’elle sera?

Le livre atteint que quelques féministes tomes sont en mesure d’ – il donne Sita une identité qui lui est propre, – vous n’avez pas vraiment affronter Lord Ram jusqu’à la conclusion quart du livre, et là, il est plus un partenaire solidaire de Sita primaire du destin. Sita vient seul, sur son destrier de conséquence. Elle a peut-être né à la circonstance, mais elle exerce comme son arme. La compagnie des femmes, elle cultive sont pas soupirer de remise. Sita est ici Bhoomi, le disciple de Rishi Shvetaketu et le favori de Rajguru Vishwamitra, fille de l’spirituellement incliné Janak et la pragmatique Sunaina. Profondément visuels, le livre vous emmène comme Sita arrive à hésitant blossming vers ses responsabilités – vers un royaume qui accuse son déclin économique sur son irréfléchie infraction à son oncle Kushadwaj, vers la maîtrise de son tempérament, par lequel un jeune garçon dans les bidonvilles est greviously blessés, de la tribu qui l’adore, un fragile sœur et le père dépend de lui, et pour le mari qui sert à la protéger. Elle apprend qu’il y a des conséquences à toutes les actions et les lois et de les casser et de respect est aussi stratégique. Elle n’est pas sage mariée à un prince qui serait Éternel, mais une femme qui prend une alliance stratégique la plus adaptée à sa mission. Elle est propriétaire de ses erreurs, de l’artisanat de ses collaborations, et les cartes de ses trahisons. Il y a une grande propriété de karma dans la Sita.

Amish parvient en posant la non sollicité à des questions et en joignant les points sur mythologique lignées et les connexions. Pourquoi le prince d’Ayodhya, un plus grand royaume, même en baisse, de rechercher une alliance avec le chétif non stratégiques Mithila? Qu’est-ce que la base de la vendetta entre Raavan et la Ram et Sita est vraiment seulement un pion dans le processus? A Jatayu de connexion vraiment simplement que le passage d’un samaritain? Quelle était la relation entre les précepteurs, Vishwamitra et Vasishta, et quel est leur fin de match avec Raavan? Pourquoi était-Raavan, le roi d’un petit royaume si loin au Sud de Ayodhya, digne d’une bataille avec de la Ram? Ce qui lui prête son bord? Sûrement, Amish semble-à-dire, pour notre plus grand texte biblique doit être plus qu’une simple dispute entre mécontents et ambitieux épouses? Il ne fait que le processus d’enquête, et avec elle, les femmes impliquées dans le récit, en raison de crédit.

Heureusement pas en forme en banal saas bahu machinations qui offrent une beaucoup trop simpliste de matériel et spirituel royaumes perdus et trouvés, Amish, le féminisme, c’est qu’il sauve le Ramayana de la mesquinerie de la jalousie féminine et permet même le plus villanous de femmes avec un important motif. Manthara est une puissante femme d’affaires qui cherchent une revanche aucun n’a pu tenir contre elle. La reine mère Sunaina fixe l’ordre du jour de Mithila. L’homme qui déteste Samichi, Sita de surveillance, s’élève à travers les rangs pour être chef d’une grande partie de police de sexe masculin de la force et le premier ministre. Et Kaikeyi est une note de côté.
Le livre fonctionne sur plusieurs couches. Celle, traditionnelle, de contextualiser le Ramayana lui-même, et l’époque contemporaine, contextualiser moderne de l’Inde. La gangrape de Jyothi Singh et le laisser descendre les mineurs délinquants, la belle puissance cachée de l’Annapurna Devi voix, et de la menace de la menace d’ISIS, même Jallikattu, tous font leur apparition sur la situation socio-politique de l’étape énoncées ici. Les plus belles sont ses descriptions de la guerre, le corps de l’homme dans le combat, et stratégique poussent à l’action. La Caste qui subsiste l’exploration à travers le livre. D’origine inconnue d’elle-même, Amish de Sita offre une vue Platonicien de la relation entre les enfants et l’État comme une solution. Il y a des réflexions sur le rôle des soldats et juste de la violence et ce qui arrive à une société qui devient incapable de se défendre.

Sita Guerrier de Mithila alors n’est pas tant un livre sur l’épouse d’un Seigneur passé, autant que d’une enquête sur le principe féminin de l’homme d’etat. En tant que leader politique elle-même qui doit fonctionner dans un monde de royalement de l’égoïsme des hommes, comment ne Sita vue de l’alliance, de la collaboration et de l’équilibre? L’une des plus passionnantes conversations dans le livre se produit entre Bharat et Sita sur le masculin et le féminin des principes de la société, de l’autoritarisme et de la liberté en matière de gouvernance. Sauvé de battre dans un affectés destin, Amish de Sita doit contrebalancer les influences multiples sur elle, et la forme de sa propre politique.

Étroitement graphique et fluide en écoulement, le livre n’est pas sans ses défauts, mais l’histoire plus que compenser pour eux. C’est l’avènement de l’âge pour les Amish Tripathi, dont l’énorme succès de la Mehlua trilogie a été une intéressante capitulation de ce qui constitue la Great Indian best-seller. Ce serait une honte de rejeter cela comme juste une autre œuvre de fiction mythologique. Il est transformatively tellement plus.